Vancouver Agreement Health and Quality of Life
L’ACCORD DE
VANCOUVER

Santé et qualité de vie

La création de l’Accord de Vancouver a été déclenchée par l’urgence de santé publique causée par l’épidémie de décès par overdose et les taux croissants d’infection au VIH dans le Downtown Eastside (DTES).

Des groupes de travail (axés sur les jeunes, les femmes, les Autochtones, la sécurité alimentaire et la vie communautaire) formés de représentants du gouvernement et d’organismes communautaires ont créé des possibilités permettant à l’Accord de Vancouver de mettre l’accent sur l’amélioration de la santé et de la qualité de vie des résidants du centre-ville.

L’Accord de Vancouver a investi cinq millions de dollars en vue d’appuyer les approches innovatrices de nombreuses organisations communautaires en matière de prestation de soins de santé, ainsi que leurs démarches visant à s’attaquer aux problèmes liés aux déterminants de la santé.

Piquerie supervisée : La première piquerie légale en Amérique du Nord, qui vise à promouvoir la santé des usagers, a ouvert ses portes en 2003. Elle fournit des services directs aux toxicomanes, y compris une orientation vers des programmes de désintoxication, des services-conseils et des traitements, en plus de contribuer à réduire la consommation de drogue dans les rues du DTES.

La North American Opiate Medications Initiative (NAOMI) permet de prescrire de l’héroïne aux personnes souffrant de toxicomanie grave et chronique dans le but de mieux répondre à leurs besoins en matière de santé et de réduire les répercussions néfastes de leur consommation de drogue sur la collectivité.

Living in Community – une initiative de collaboration issue des préoccupations de la collectivité quant aux répercussions sur leurs quartiers de l’industrie du sexe et de l’exploitation sexuelle – a organisé des discussions approfondies entre les travailleurs et les travailleuses du sexe, les résidants, les groupes communautaires et les entreprises. Ces discussions sans précédent ont conduit à la production d’un rapport global et à la création d’un ensemble de stratégies visant à vivre ensemble, en communauté. Les recommandations découlant de ce dialogue sont maintenant mises en œuvre.

Voir d’autres projets de santé et de qualité de vie.