Economic Revitalization
L’ACCORD DE
VANCOUVER

Projets de revitalisation économique

Aboriginal Community Career Employment Services Society (ACCESS)

BladeRunners Creative Industries

BladeRunners propose un modèle pour l’intégration des jeunes à risque à l’industrie de la création qui a mérité un prix d’envergure internationale. Le Firehall Arts Centre, la W2 Community Media Arts Society et Intersections collaborent à l’épanouissement des jeunes à risques dans divers secteurs de cette vaste industrie. Les participants à ce projet suivent des séances de préparation à l’emploi et à la vie quotidienne, produisent un portfolio professionnel, acquièrent de l’expérience sur le marché du travail et obtiennent un emploi ainsi que le soutien d’un coach. BladeRunners aide ainsi des jeunes à faire carrière dans les secteurs du cinéma, de la vidéo, du théâtre ou des multimédias. (2009)

Atira Women’s Resource Society

Coopérative d’artistes et d’artisanes

Une coopérative d’artistes et d’artisanes a été créée pour offrir aux femmes du Downtown Eastside (DTES) l’occasion de développer et d’améliorer leurs compétences, et de trouver de nouvelles possibilités d’emploi. La première phase ciblait les participantes à un programme de logement avec services de soutien, Bridge Housing for Women, alors que la deuxième prévoyait le financement de rénovations pour accroître la capacité d’accueil et offrir le projet à davantage de femmes de la collectivité. Ce projet a été mis en œuvre avec la Central City Mission Foundation. (2004)

Incubateur d’entreprises sociales sous la direction de femmes

Des organismes œuvrant auprès de femmes intéressées à participer à des entreprises sociales ont reçu de l’aide pour sonder les possibilités offertes dans ce secteur, notamment pour la formation de coopératives, en vue d’établir des entreprises dans la collectivité. (2005)

BCIT School of Business

Formation destinées aux entreprises du DTES

Après la mise en œuvre d’un projet pilote, des équipes d’étudiants, de conseillers du milieu universitaire et de mentors du secteur des affaires ont préparé des plans pour résoudre des problèmes cernés par des entreprises clientes. Cette initiative avait d’abord pour but de favoriser la durabilité d’entreprises existantes et nouvelles dans les quartiers défavorisés de Vancouver. Elle a été mise en œuvre en collaboration avec l’Université de la Colombie-Britannique, l’Université Simon Fraser, l’Emily Carr Institute of Art and Design et des associations d’amélioration des affaires. (2004)

BOB (Building Opportunities with Business Inner City Society)

Stratégie visant la formation de grappes d’entreprises

Un volet clé du plan de revitalisation économique de l’Accord de Vancouver est la mise en œuvre d’une stratégie exhaustive pour la formation de grappes d’entreprises afin de stimuler l’investissement et la création d’emplois au profit des résidants et des entreprises du DTES, et d’établir des partenariats stratégiques entre les secteurs public et privé, les établissements d’enseignement et les organismes communautaires. Cette stratégie met l’accent sur quatre secteurs qui connaissent une forte croissance : la construction, les services aux entreprises, le tourisme et l’accueil ainsi que l’investissement et le développement économique. Elle est au cœur de la mission de BOB. (2005)

Services favorisant la croissance des entreprises

Des services sont offerts aux entreprises du DTES et des quartiers environnants, entre autres à des entreprises du secteur privé, à des entreprises d’économie sociale exploitées par des organismes sans but lucratif et à des coopératives. Les services touchent la préparation de plans d’affaires, l’expansion, la réinstallation dans le Downtown Eastside, la commercialisation, le développement de produits, la planification financière et les services d’emprunt, et l’amélioration des immobilisations. (2006)

Programme d’emploi BusinessLinks

BusinessLinks est un programme d’extension des services d’emploi conçu pour augmenter l’accès des résidants du DTES aux industries de l’hébergement, du tourisme et des services, et ciblant plus particulièrement les employeurs qui ont l’habitude de recruter du personnel saisonnier ou des groupes. Le programme comprend un volet de formation pour les employés éventuels. (2005)

Projet de coordination de cas

Le projet de coordination de cas du DTES visait surtout à aider les chômeurs à long terme du quartier à entrer sur le marché du travail. Il prévoyait un soutien individuel à ses clients, dont beaucoup n’étaient pas en mesure de trouver un emploi conventionnel. Le soutien offert par les coordonnateurs de cas a permis à certains clients d’équilibrer leur vie et à d’autres d’obtenir un emploi, de faire du bénévolat ou de suivre une formation. L’approche orientant le projet était décentralisée et souple, tant dans les méthodes de mise en œuvre qu’au niveau du contenu. Ce projet pilote financé pendant trois ans a fait l’objet d’un rapport final. (2004) Lire le rapport.

Activités de base, mise en œuvre d’ententes et création de grappes

La Building Opportunities with Business Inner City Society (BOB) met en œuvre le plan de revitalisation économique ainsi que le plan stratégique pour l’emploi. BOB est un organisme sans but lucratif, autonome et durable, qui croit au principe de la « revitalisation sans transplantation démographique ». Sa mission consiste à fournir une orientation sur le plan économique, à encourager les partenariats, à offrir des ressources et à soutenir la mise en œuvre de plans stratégiques au profit des entreprises et des résidants du DTES. Comme BOB travaille en partenariat avec les entreprises, les résidants, les groupes communautaires et d’autres intervenants, il se pose comme le champion socialement responsable des entreprises et des résidants du DTES. Les ententes conclues au profit de la collectivité (Community Benefit Agreements) offrent aux résidants des quartiers défavorisés un soutien à l’emploi dans le secteur de la construction, notamment aux étapes du recrutement et de la formation, en plus de favoriser l’approvisionnement en biens et en services auprès d’entreprises de ces quartiers. La stratégie favorisant la formation de grappes touche deux grappes existantes (tourisme et hébergement; construction) et trois autres en essor (technologies de l’information et des communications; industrie de la création; secteur vert). Les grappes facilitent la création d’entreprises susceptibles d’embaucher des résidants des quartiers défavorisés et d’accroître les ventes des entreprises ayant pignon sur rue dans ces quartiers. (2005-2009)

Fonds de formation

BOB s’efforce d’accroître les possibilités d’emploi offertes aux résidants des quartiers défavorisés par l’établissement de liens avec les employeurs et les fournisseurs de services d’emploi, la communication des offres d’emploi, l’offre d’une formation professionnelle adaptée et la prestation de services de maintien en poste et de soutien à l’emploi. Mentionnons, entre autres services, la consultation pour la recherche d’un emploi, le recrutement, la communication d’offres d’emploi et l’organisation de petits déjeuners avec des employeurs. (De 2005 à 2008)

Création et mise en place d’une base de données intégrée

Ce projet appuie les entreprises situées dans le DTES pour qu’elles profitent de projets d’immobilisations comme la construction du Village des athlètes des Jeux olympiques et paralympiques d’hiver de 2010 et des initiatives connexes, le réaménagement du magasin à rayons Woodward et l’aménagement du corridor vert le long de la rue Carrall. L’organisme BOB est responsable du soutien, de la coordination et de la réalisation de ce projet et d’autres initiatives visant à maximiser les retombées pour les quartiers défavorisés. La création et la mise en place d’une base de données intégrée, en mesure de fournir rapidement des renseignements importants, sont essentielles à la réussite de toutes ces initiatives. (2005)

Élaboration de projets

Ce projet a permis la conception et la coordination d’activités qui ont mené à la constitution en société de la Building Opportunities for Business Inner City Society (BOB) en 2005. Il a fait intervenir des groupes communautaires, des dirigeants d’entreprises locales et des membres du grand public pour dynamiser l’activité économique dans ce quartier historique. (2005)

Canadian Business for Social Responsibility

Seeing is Believing

En partenariat avec le Centre communautaire Carnegie, un projet pilote a été lancé pour sensibiliser les dirigeants d’entreprises aux enjeux propres au DTES. En visitant divers organismes communautaires, les participants cernent les mesures qu’ils peuvent prendre pour soutenir la collectivité sur les plans personnel et professionnel. Maintenant permanent, le programme Seeing is Believing – il faut voir pour croire – est parrainé par l’organisme Canadian Business for Social Responsibility. (2004)

Conférence canadienne sur l’entreprise sociale

Conférence sous le thème de l’entreprise sociale : Building Social Enterprise

Axée sur le soutien à la réussite de l’entreprise sociale dans l’ensemble du pays, la deuxième Conférence canadienne sur l’entreprise sociale a eu lieu à Vancouver en janvier 2007. On y a proposé des activités de formation et de réseautage aux quelque 500 personnes présentes, parmi lesquelles se trouvaient des dirigeants et des employés d’entreprises à vocation sociale, des fonctionnaires, des conseillers, des investisseurs et des universitaires. Des ateliers axés sur des connaissances pratiques ont été offerts dans quatre domaines : la planification à l’étape du lancement; le fonctionnement et la croissance; les diverses entreprises; l’environnement propre aux entreprises à vocation sociale. (2006)

Association canadienne pour la santé mentale

Littératie en matière financière dans le DTES

En collaboration avec l’Eastside Movement for Business and Economic Renewal Society (EMBERS) et la Westcoast Community Enterprise, l’Association canadienne pour la santé mentale a conçu et mis en œuvre un projet pilote de deux ans pour aider des personnes marginalisées à connaître l’autonomie par l’entrepreneuriat. Les trois organismes ont intégré la littératie financière à leur programme d’apprentissage, formé des membres de leur personnel dans l’enseignement des notions financières et fait du mentorat, en plus de trouver des solutions aux problèmes d’ordre financier que vivent les personnes marginalisées qui se lancent en affaires. (2004)

Centre Carnegie

Festival d’hiver HomeGround

En 2009, on a tenté l’expérience d’un festival d’hiver de trois jours en vue d’un événement artistique de plus grande envergure au profit des sans-abri et des résidants mal logés du DTES. Le festival d’hiver HomeGround, qui se déroulera pendant les Jeux olympiques d’hiver de 2010, fournira un abri confortable où les festivaliers pourront déguster un repas et jouir de prestations artistiques et musicales dans leur quartier, ou encore y participer. L’événement est produit par le Centre communautaire Carnegie, la Neighbourhood House du DTES et des organismes communautaires amis. Les ateliers de préparation à l’événement permettent aux artistes du quartier de produire des créations dans plusieurs disciplines, qui pourront ensuite être montrées pendant le festival. Le festival d’hiver HomeGround apporte aussi l’occasion d’offrir des services et des références en matière de santé et de logement aux sans-abri. Il pourrait devenir un événement annuel. (2008)

Calendrier artistique de la communauté

Le calendrier artistique de la communauté est à la fois un outil de promotion et d’information. De plus, il incite les groupes locaux à mettre en commun leurs ressources. Le calendrier de 2005, offert en version imprimée et sur Internet, couvrait l’éventail des activités artistiques organisées dans le DTES. D’une année à l’autre, le calendrier met en valeur les atouts artistiques de la communauté. (2005)

Centre Carnegie, Vancouver Moving Theatre

Festival Heart of the City

Les activités artistiques et culturelles sont reconnues comme des facteurs clés de la revitalisation sociale et économique du DTES. Ce financement était destiné au festival Heart of the City du DTES en 2004. Sur la lancée du succès connu cette année-là, une deuxième phase du projet, mise en œuvre avec le Vancouver Moving Theatre, a permis de financer l’événement deux années de plus. Parmi les activités alors organisées figuraient un gala et un concert, une soirée communautaire de danse campagnarde, des cafés-bars, des spectacles musicaux et des créations orales, des rencontres littéraires, des promenades historiques, des discussions artistiques dans des résidences locales et un forum pour les artistes communautaires (Breaking into Biz). (2006).

Ville de Vancouver

Cadre stratégique et plan d’investissement pour les arts et la culture

Un cadre stratégique axé sur les activités artistiques et culturelles dans le DTES ainsi qu’un plan d’investissement connexe ont été préparés. Basés sur l’infrastructure culturelle en place, le cadre présente les enjeux, les atouts et les possibilités propres au quartier, et fournit des lignes directrices et des stratégies pour appuyer et faciliter la croissance durable et la revitalisation économique de la collectivité par les arts et la culture. (2005) Lire les rapport.

Rassemblement de chefs d’entreprise

Cet événement avait pour but de rassembler les chefs d’entreprise du centre-ville de Vancouver dans un cadre décontracté pour découvrir des projets menés à bien dans les secteurs public et privé, et saisir la possibilité de contribuer au plan de revitalisation économique de l’Accord de Vancouver. (2004)

Corridor vert de la rue Carrall

La revitalisation économique du DTES, qui passe notamment par le maintien et l’expansion des entreprises, exige la considération des préoccupations relatives à la criminalité et à la sécurité dans la collectivité. Le corridor vert de la rue Carrall permettra non seulement de relier physiquement le quartier chinois au quartier historique et populaire de Gastown, mais aussi d’améliorer l’apparence et l’état des lieux. Un financement a été offert pour appuyer le travail conceptuel et les plans détaillés se rapportant à l’intersection de la rue Hastings, au secteur patrimonial, au secteur du parc, au Maple Tree Square et à l’aménagement paysager de l’allée Suzhou. (2004)

Centre for Business and Community Economic Development

L’immeuble sis au no 390 de la rue Main, à l’intersection de la rue Hastings, est un imposant symbole du DTES. Après avoir abrité une banque, il est occupé depuis peu par des organismes sans but lucratif qui offrent de services de préparation à l’emploi et des activités communautaires favorisant le développement économique du DTES. C’est là qu’était assurée la coordination des efforts de mise en œuvre de la stratégie de revitalisation économique de l’Accord de Vancouver (AV). Le financement de l’AV a permis d’apporter des améliorations aux immobilisations, aux meubles et à l’équipement pour l’accueil d’organismes communautaires œuvrant auprès d’entreprises du DTES et d’éventuels employés. (2004)

Projet des murales communautaires

Le projet des murales communautaires invite les résidants locaux à lutter contre la propagation des graffitis et à embellir le paysage du DTES. Environ 50 immeubles ont été repérés pour servir de toile de fond à des murales, plus particulièrement ceux dont les murs sont fréquemment la cible de tags ou encore ceux se trouvant près des organismes communautaires participants, bien visibles des piétons et des automobilistes. La conception et l’exécution des murales sont confiées à des artistes et à des résidants du quartier. (2008)

Projet des trajets créatifs

Ce projet prévoit la mise en œuvre d’une stratégie de trois ans pour l’aménagement de trajets créatifs dans le DTES, surtout à l’intention du grand public. Des séances de signature seront organisées tous les mois, outre le montage d’installations artistiques et le lancement de projets de développement communautaire et de renforcement des capacités. Outre les horaires des restaurants et des services, on y annoncera les activités communautaires prévues au parc en misant sur les installations artistiques et culturelles à des fins d’animation. (2008)

Stratégie industrielle pour le secteur Nord-Est du DTES

La partie industrielle du secteur Nord-Est est un atout important pour la croissance future du DTES. L’étude entreprise a permis d’en examiner les activités économiques de l’heure, de cerner les possibilités d’emploi dans différentes industries, d’analyser les contextes municipal et régional pour mesurer le potentiel des entreprises industrielles, d’analyser les moyens d’optimiser l’utilisation des terrains industriels dans la partie touchée par l’étude, d’analyser les stratégies de formation de grappes utilisées par différentes villes canadiennes et américaines ainsi que diverses autres mesures et orientations prises pour attirer et retenir des entreprises industrielles qui réussissent, et d’accroître les possibilités d’emploi pour les résidants des quartiers défavorisés. (2004)  Lire le rapport.

Festivals Spectacular

Des spectacles, des activités artistiques, des promenades et des échanges historiques ainsi que diverses initiatives favorisant l’engagement de la collectivité se succèdent pour faire connaître l’histoire trépidante du DTES. Les cultures fondatrices, notamment les Premières nations et les cultures chinoise, japonaise et européenne, sont plus particulièrement mises à l’honneur dans le cadre des activités et des événements festivaliers. En plus d’inciter les résidants à participer, ceux-ci dynamisent certains secteurs et attirent des visiteurs de l’ensemble de la ville. Festivals Spectacular appuie les partenariats et la collaboration entre les organismes locaux en vue de la tenue d’un éventail de festivités, de festivals et d’événements artistiques connexes destinés aux résidants locaux comme aux visiteurs du DTES, toute l’année. (2008)

Quatre piliers de l’emploi

Le projet des quatre piliers de l’emploi (Four Pillars) fournit un soutien à l’emploi à des personnes souffrant de pharmacodépendance en phase de rétablissement. Proposant des conseils, des séances de préparation à la vie sociale et professionnelle ainsi qu’un soutien après-emploi, ce projet vise à prévenir les rechutes et à faciliter la transition vers le marché du travail traditionnel ainsi que la réintégration sociale. Mis en œuvre dans le cadre de la politique en matière de drogues de la Ville de Vancouver, ce projet se veut le prolongement d’un autre mené à titre expérimental en 2007. Il débouchera sur l’élaboration d’un modèle de soutien à l’emploi que d’autres administrations municipales pourront utiliser. (2008) Lire les rapports d’évaluation. Link 1, Link 2.

Recherche de possibilités d’emploi dans le secteur de la construction

Plusieurs activités et événements très médiatisés prévus à Vancouver entre 2005 et 2010 auront probablement des retombées économiques, par exemple de nouveaux investissements et de nouveaux emplois. Mentionnons entre autres les Jeux olympiques et paralympiques d’hiver de 2010, le Colloque mondial des villes de 2006, la rénovation de l’édifice historique Woodward, l’agrandissement du Convention and Exhibition Centre de Vancouver de même que le réaménagement de False Creek et de False Creek Flats. Ce projet permet de cerner des possibilités d’emploi dans le secteur de la construction pour les résidants du DTES (2004).

Rénovations au no 390 de la rue Main

L’immeuble sis au no 390 de la rue Main, imposant symbole, a été rénové pour accueillir un centre pour les entreprises et le développement économique communautaire. Des organismes communautaires ont choisi de s’y installer. (2004, 2005)

Renaissance de la rue Hastings

Les améliorations matérielles à quatre immeubles de la rue Hastings, au cœur du DTES, apportées dans le cadre de projets de rénovation, favoriseront l’occupation de magasins aux devantures vides pour le moment. On s’activera plus particulièrement à renforcer les capacités des résidants, des entreprises et des organismes locaux pour tirer pleinement parti des améliorations et de leur incidence sur la croissance des entreprises et le développement communautaire. (2008)

Ville de Vancouver, EMBERS

Sew a Legacy (conception de sacs de sport arborant le symbole olympique)

La Ville de Vancouver collabore de près avec EMBERS – une entreprise sociale des quartiers défavorisés – à l’exploitation de talents pour la couture, tout en permettant à des couturiers et à des couturières des quartiers défavorisés de développer leur sens des affaires et d’améliorer leur employabilité. Des bannières olympiques serviront à la conception de sacs de sport à cordonnet pour des enfants en milieu scolaire des quartiers défavorisés. (2009)

Ville de Vancouver, Gastown Business Improvement Society

Plan d’affaires pour des « rues sans détritus »

Afin d’augmenter la demande pour des biens et des services locaux, il faut sans cesse améliorer l’apparence physique du DTES de façon à contrer la criminalité et à assurer la sécurité. Le retrait des détritus jonchant les rues est au cœur de cette approche visant à améliorer les possibilités d’affaires et de croissance dans la communauté. Depuis plusieurs années, la Gastown Business Improvement Society et l’organisme à but non lucratif United We Can travaillent ensemble à des initiatives pour embellir le quartier historique de Gastown et créer des possibilités d’emploi pour les résidants à faible revenu. L’élaboration d’un plan d’affaires est prévue pour ce projet pilote des « rues sans détritus », qui s’appuie sur les réalisations à ce jour. (2004)

Ville de Vancouver (service des loisirs et des parcs)

Planification d’événements dans les espaces publics

De concert avec le Vancouver Moving Theatre, le service des loisirs et des parcs de Vancouver a élaboré un plan intégré pour la tenue d’activités artistiques et d’événements dans le DTES. Le financement obtenu a permis de déterminer l’intérêt d’organisations spécialisées dans les arts du spectacle à monter des activités dans les espaces publics, de cerner les besoins en matière d’infrastructure, de relier les programmes et les événements prévus dans les parcs à d’éventuels bailleurs de fonds des secteurs public et privé, de tenir une rencontre d’information publique dans le DTES au sujet de cette initiative pour obtenir l’avis du public, et de produire un rapport final résumant l’initiative. (2004)

Aménagement du paysage public de Strathcona

Ce projet a permis de sonder différentes options pour des améliorations au paysage de rue du quartier historique de Strathcona, en plus de trouver des moyens d’améliorer la sécurité et d’embellir les devantures des magasins locaux. (2005)

Covenant House

Projet Stars for Success

Partenariat entre Covenant House, le collège communautaire de Vancouver et l’association des directeurs d’hôtel du centre-ville de Vancouver, ce projet pilote a fourni de nouvelles possibilités d’emploi dans les hôtels du centre-ville de Vancouver pour les jeunes itinérants. Axé sur la formation, l’emploi et l’itinérance des jeunes, il a débouché sur des emplois au bas de l’échelle pour 20 jeunes déterminés et désireux de travailler dans les hôtels de Vancouver. (2004)

Dr. Sun Yat-Sen Garden

Ajout d’un volet éducatif et touristique

Un centre d’interprétation et une boutique ont été ajoutés au jardin pour accroître le nombre de touristes, transmettre des connaissances d’ordre culturel et historique, et créer des possibilités d’emploi pour les résidants du DTES. Ces ajouts ont renforcé la vocation du jardin en tant qu’entreprise sociale, permettant la collecte de fonds pour l’organisme sans but lucratif. Le projet s’appuie sur un partenariat tissé entre les promoteurs de l’Accord de Vancouver et la communauté chinoise afin de financer la porte du millénaire du quartier chinois. (2004)

EMBERS (Eastside Movement for Business and Economic Renewal Society)

Soutien au développement des entreprises

Ce projet comprend deux volets visant à aider les entrepreneurs du DTES à lancer et à établir leur propre entreprise. Des services de mentorat sont offerts dans le premier volet, qui consiste surtout en une série d’ateliers sur le démarrage d’entreprises. Vingt ateliers de planification et de gestion des affaires sont proposés dans le cadre de trois séries, pour un total de 60 pendant l’année. Les participants à ces ateliers peuvent aussi bénéficier d’un mentorat pratique et d’un encadrement dans le domaine des affaires. Les ateliers sont destinés aux entrepreneurs à faible revenu et inexpérimentés qui ne sont pas admissibles aux programmes d’encouragement au travail indépendant en place. Le deuxième volet prévoit la prestation de services de consultation personnalisés en gestion et en développement des entreprises à des entrepreneurs expérimentés pour les aider à mettre sur pied, à attirer et à stabiliser des entreprises durables dans le DTES. (2004)

Formation en entrepreneuriat

L’expansion économique et la création d’emplois sont des objectifs clés du plan de revitalisation économique de l’Accord de Vancouver. EMBERS offre une formation en entrepreneuriat à des entrepreneurs inexpérimentés ou à faible revenu du DTES. La formation apporte aux participants l’information qui les aidera à lancer et à exploiter une entreprise. Après leur formation, les participants prennent connaissance de diverses ressources à leur disposition pour faire progresser leurs entreprises. (2004)

Programme de développement de microentreprises

Ce programme met l’accent sur la formation commerciale des travailleurs autonomes et des entreprises de moins de cinq employés du DTES. Il vise à développer les compétences en gestion entrepreneuriale, la capacité d’exploitation et la compétitivité des entreprises exploitées en propre et des microentreprises du DTES, à promouvoir l’équité en matière d’emploi et à générer des revenus d’emploi et d’entreprise. En raison des risques élevés généralement associés au démarrage d’une entreprise et de l’augmentation de ces risques pour les entreprises dont l’appui financier est limité, EMBERS a élaboré pour celles-ci un programme en six volets. (2007)

Environmental Youth Alliance

Évaluation de l’économie alimentaire

Ce projet revêt une importance cruciale pour la réalisation des objectifs stratégiques que s’est fixés l’équipe de travail chargée de la prestation de services alimentaires d’urgence. Il prévoit l’examen du réseau d’approvisionnement alimentaire de Vancouver, plus particulièrement dans le DTES, la tenue d’une enquête sur ce réseau et l’analyse des débouchés offerts aux entreprises sociales liées au secteur alimentaire. (2004)

Fast Track to Employment

Stratégies favorisant l’expansion et le maintien d’entreprises

Deux organismes sans but lucratif, Fast Track to Employment (FTE) et Partners for Economic and Community Help Society (PEACH), ont été fusionnés en vue d’en créer un seul, Building Opportunities for Business (BOB), et de mettre en œuvre le plan de revitalisation économique de l’AV. FTE avait été chargé de créer un cadre pour BOB par l’établissement de liens avec divers projets de développement, l’analyse des options offertes pour le soutien du portail d’approvisionnement social et la conception d’un modèle utile à l’élaboration d’une base de données sur les immobilisations commerciales. (2005)

Étude de faisabilité et plan d’affaires du Cook Street Studio

Le Cook Studio Café est une entreprise sociale du DTES qui offre aux jeunes à risque une formation et des possibilités d’emploi dans les services alimentaires, en plus d’exploiter un café. Ce projet prévoit la réalisation d’une étude de faisabilité, l’élaboration d’un plan d’affaires et le recours aux services d’architectes pour fignoler le concept actuel afin d’y intégrer une salle à manger, un espace pour les commandes à emporter, une boulangerie et d’autres services dans un environnement rappelant celui d’un marché. (2004)

Expansion du portail d’approvisionnement social

L’expansion du portail d’approvisionnement social aidera à attirer des entreprises dans le DTES, à maintenir les entreprises actuelles et à accroître les possibilités d’emploi pour les résidants locaux – tous des éléments clés du plan de revitalisation économique de l’Accord de Vancouver. Ce projet aidera l’organisme Fast Track to Employment à convaincre plus d’entreprises à s’engager, à stimuler les transactions le long de la chaîne d’approvisionnement et à promouvoir la création d’emplois dans le quartier. (2004)

Gastown Business Improvement Society

Intégration du concept de commercialisation ‘MUD’ au Gastown – mise à jour et agrandissement du site Web

La Gastown Business Improvement Society représente 450 entreprises et 50 propriétaires. Or, le projet visant à faire du quartier un district urbain moderne (Modern Urban District) nécessitait la création d’un nouveau site Web adapté à ce concept. Le site Gastown.org propose aux entreprises membres des outils de marketing, notamment des modèles de micro-sites et des références sur Internet, tandis que les consommateurs peuvent obtenir un aperçu des biens et services proposés dans le quartier, en toute convivialité. (2007)

Tour de Gastown

Le légendaire Tour de Gastown compte parmi les courses les plus renommées du Canada. Organisé sur un parcours très rapide de 1,2 km, il met en vedette les meilleurs cyclistes de l’Amérique du Nord et propose à ceux-ci des récompenses en argent de plus de 15 000 $, outre la chance d’ajouter leur nom à une liste de grands gagnants, où figurent entre autres Alex Stieda et Lance Armstrong, sept fois gagnant du Tour de France. (2005)

PEACH (Partners for Economic and Community Help Society)

Examen du programme de prêts

On a procédé à l’examen du programme de prêts et on a préparé un manuel expliquant la politique de prêts en vue de mettre en œuvre un programme communautaire. (2005)

Potluck Café Society

Plan d’affaires pour l’expansion des services de traiteur

La Potluck Café Society est un organisme sans but lucratif créé en 2000 pour fournir une formation professionnelle et des possibilités d’emploi aux résidants du DTES, en plus d’offrir des repas gratuits et subventionnés à des personnes marginalisées. Ce projet visait l’élaboration d’un plan d’affaires pour évaluer la faisabilité de l’expansion éventuelle des activités de location pour offrir toute la gamme des services dans ce secteur. (2005)

St. James Community Service Society

Coalition de fournisseurs de services alimentaires d’urgence

En partenariat avec l’Armée du Salut et la Banque alimentaire de Vancouver, la St. James Community Service Society examinera son plan pour la mise en œuvre d’un programme de distribution alimentaire d’urgence. Ce plan amélioré a vu le jour pour répondre à la demande croissante de personnes recourant au programme, à l’origine d’interruptions du service dans le quartier et les entreprises. (2004)

Strathcona Area Merchants Society

Stratégie d’image de marque et campagne de marketing

La Strathcona Business Improvement Association (BIA) est exploitée en vertu de la charte de la Strathcona Area Merchants Society. Elle a mis au point une stratégie d’image de marque, enrichi le site Web, préparé un répertoire des services professionnels et élaboré un modèle pour l’attraction et le maintien d’entreprises. (2004)

Strathcona Business Improvement Association

Stratégie de marketing de Strathcona

Ce projet de la Strathcona BIA, qui s’inscrit dans le plan de revitalisation économique de l’Accord de Vancouver, aboutira à l’adoption d’une stratégie de marketing pour attirer des entreprises. Elle mise sur des pratiques commerciales écologiques pour accroître l’efficience, réduire la consommation d’énergie et attirer des entreprises aux préoccupations similaires dans la région. La Ville de Vancouver collaborera avec les BIA de Strathcona et du quartier chinois pour créer la synergie dont ont besoin les deux quartiers et les aider à élaborer leur plan de marketing respectif. Les deux BIA représentent environ 1 200 entreprises. (2008)

SUCCESS (United Chinese Community Enrichment Society)

Initiative de développement touristique axée sur la porte du millénaire du quartier chinois

L’extraordinaire porte chinoise traditionnelle de 15 mètres à l’entrée ouest du quartier chinois représente un élément clé de la revitalisation de ce quartier de Vancouver. SUCCESS, la Chinatown Business Improvement Association et la Chinatown Merchants’ Association ont veillé à la formation des entreprises ainsi qu’à la conception et à la préparation d’activités touristiques pour les visiteurs canadiens et internationaux, à l’élaboration et à la mise en œuvre de stratégies de marketing pour encourager les visiteurs à utiliser les services offerts dans le quartier chinois et à y magasiner, et à l’établissement de partenariats avec d’autres organismes touristiques à l’extérieur du quartier chinois. (2006)

United We Can (Save Our Living Environment Society)

Plan d’affaires pour une entreprise sociale

United We Can (UWC) a préparé un plan d’affaires de cinq ans pour son entreprise sociale afin d’orienter ses activités futures, de sonder les possibilités offertes par les Jeux olympiques d’hiver de 2010 et de cerner de nouveaux produits. Le processus de planification permet aussi de renforcer les capacités organisationnelles au moyen d’un programme de mentorat pour le personnel afin de développer les compétences dans les domaines de la planification d’activités, de la gestion de projets, des communications et de l’organisation de réunions et de présentations. (2004)

Déplacement des installations

UWC est une entreprise sociale qui connaît un grand succès. Elle offre des services de soutien au revenu et à l’emploi, et quelques autres services sociaux, à des personnes qu’on appelle binners, qui tirent leur revenu de la vente d’objets recyclables recueillis dans les poubelles et les bacs de recyclage. Le plan d’affaires qu’a adopté UWC pour la période 2005-2010 favorise un élargissement des services pour inclure les dépôts de bouteilles dans d’autres secteurs que la péninsule du centre-ville, et proposer de nouveaux services dans les lieux de collecte de déchets variés. De tels objectifs exigent des installations plus vastes ailleurs. Le financement de ce projet permettra de trouver un autre lieu pour faciliter le déplacement. (2008)

Urban Native Youth Association

Planification visant l’établissement du Native Youth Centre

L’Urban Native Youth Association représente le seul organisme de la région métropolitaine de Vancouver à offrir aux jeunes autochtones certains programmes – par exemple du tutorat, de l’encadrement par des pairs, de l’aide à l’emploi, et des activités culturelles, sportives et récréatives. Le Native Youth Centre fournira une installation multifonctionnelle pour les jeunes autochtones de Vancouver ainsi qu’un lieu central pour la mise en œuvre de programmes. Un financement a été accordé pour le travail architectural, le marketing, les activités de collecte de fonds et la coordination du projet. (2004)

UsMoms Community Projects

Transformation et distribution coordonnées d’aliments

Ce projet d’entreprise sociale avait pour but de mettre en place une installation pour la coordination des activités de transformation et de distribution d’aliments dans East Vancouver afin d’améliorer l’accès des familles monoparentales ou à faible revenu à des aliments nutritifs gratuits ou à faible coût. Il offrait également une préparation à l’emploi et des possibilités d’emploi aux personnes recourant aux services. (2004)

Unité de coordination de l’Accord de Vancouver

Plan de partenariat organisationnel

Un plan de partenariat détaillé était requis pour mettre au point des outils de marketing et de promotion de l’Accord de Vancouver, repérer d’éventuels partenaires, définir les avantages que pourront tirer les promoteurs en fonction de leur investissement, et élaborer une stratégie globale afin de maximiser les partenariats de financement et en nature. (2006)

Vancouver Chinatown Business Improvement Association

Campagne de promotion du bilinguisme dans le quartier chinois

Cette campagne représente la deuxième phase d’un projet pilote couronné de succès, initialement financé par la Ville de Vancouver pour attirer de nouveaux consommateurs anglophones dans le quartier chinois tout en conservant la clientèle de langue chinoise actuelle. La campagne poursuivra la promotion de l’affichage bilingue dans le quartier chinois, notamment par la pose d’autocollants dans les magasins et le lancement de fiches de recettes. La campagne prévoyait en outre des ateliers à l’intention des propriétaires de magasins et de leurs employés pour les sensibiliser à l’importance d’un bon service à la clientèle. (2006)

Stratégie de marketing du quartier chinois

Ce projet qui s’inscrit dans le plan de revitalisation économique de l’Accord de Vancouver aboutira à l’adoption, par la Chinatown BIA, d’une stratégie de marketing pour attirer des entreprises. Il met l’accent sur la préparation d’outils de promotion à l’intention de nouvelles entreprises, l’élaboration d’un plan d’action pour améliorer le service à la clientèle, la commercialisation du quartier chinois auprès des exploitants d’entreprises touristiques et la conception d’outils de marketing pour les commerçants. La Ville de Vancouver collaborera avec les BIA de Strathcona et du quartier chinois pour créer la synergie dont ont besoin les deux quartiers et les aider à élaborer leur plan de marketing respectif. Les deux BIA représentent environ 1 200 entreprises. (2008)

Rickshaw Adventures

Ce projet appuie la création d’une compagnie constituée en personne morale, Rickshaw Adventures, que possédera et exploitera la Vancouver Chinatown Business Improvement Association. Rickshaw Adventures offrira d’amusants circuits guidés qu’on pourra parcourir en toute sécurité à bord de vélopousses dans l’ensemble du quartier chinois et de Gastown. Cette entreprise autosuffisante stimulera l’activité commerciale et accroîtra le nombre de touristes dans ces deux quartiers. (2008)

Page suivante : Descriptions des projets de sécurité >