Vancouver Agreement Who's Involved
L’ACCORD DE
VANCOUVER

Les participants

L’Accord de Vancouver (AV) a permis de créer des partenariats uniques en leur genre entre les gouvernements, les organismes communautaires et le secteur privé. Le riche dialogue auquel ces partenariats donnent lieu génère de nouvelles idées et des approches novatrices pour résoudre des problèmes de longue date.

Secteur public

Le ministère fédéral responsable de l’AV est Diversification de l’économie de l’Ouest Canada. Le ministère des Collectivités et du Développement rural est le représentant du gouvernement provincial et le cabinet du directeur municipal, celui de la ville de  Vancouver.

Bon nombre de ministères et d’organismes publics représentant chaque partenaire gouvernemental ont participé à l’AV ces dix dernières années. Au nombre des partenaires fédéraux figurent l’Agence de la santé publique du Canada et la Société canadienne d’hypothèques et de logement. Les partenaires provinciaux comprennent Logement Colombie-Britannique (BC Housing), le ministère du Logement et du Développement social, le ministère du Travail et le ministère des Relations et de la Réconciliation avec les Autochtones. À la Ville de Vancouver, plusieurs services ont collaboré, dont le Service de police, le Service des parcs et des loisirs, la Division des politiques en matière de drogues, la Division de la planification, des permis et des inspections, ainsi que le Centre du logement (Housing Centre).

À l’échelle nationale, l’AV a donné lieu à la création d’un partenariat avec l’Institut d’administration publique du Canada qui participe à un projet chilien sur le renforcement de la capacité du secteur public.

Secteur communautaire

Même si certains organismes communautaires ont participé à la planification d’activités de l’AV comme les équipes de travail pour les jeunes et pour les femmes, leur rôle le plus important demeure la mise en œuvre de projets visant à améliorer la situation dans les quartiers défavorisés. Plus de 25 organismes communautaires ont trouvé des manières novatrices et prometteuses de changer ces quartiers.

L’Eastside Movement for Business and Economic Renewal Society (EMBERS), la Building opportunities with Business Inner City Society (BOB) et United We Can sont les principaux partenaires de l’Initiative stratégique pour la revitalisation économique. La Children of the Street Society a participé à l’Initiative stratégique pour la sécurité et la Watari Research Association, à des projets dans le secteur du logement. Women’s Information Safe Haven (WISH), Prostitution Alternatives Counselling & Education Society (PACE) et la BC Coalition of Experiential Women ont travaillé avec l’AV pour améliorer la vie des résidants marginaux du DTES, dans le cadre de l’Initiative stratégique pour la santé et la qualité de vie.

Secteur privé

Les partenaires du secteur privé ont joué un rôle appréciable de soutien à l’AV en servant de relais avec le monde des affaires.

Au début de l’AV, Bell Canada a versé une contribution de 1,5 million de dollars pour la revitalisation économique du DTES. Vancity a aidé au financement d’un projet de partenariat social. Les associations d’amélioration des affaires de Gastown, de Strathcona et de Chinatown continuent leur partenariat avec l’AV en vue de trouver des solutions novatrices aux problèmes économiques de leurs quartiers commerciaux respectifs. La Hastings North Business Improvement Association a montré la voie dans l’établissement d’un dialogue entre les entreprises, les résidants et les travailleurs de l’industrie du sexe. La Central City Mission Foundation a soutenu un programme de garderie pour les enfants vulnérables et un centre de traitement très attendu pour les jeunes souffrant d’une maladie mentale ou de pharmacodépendance.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les partenariats des secteurs public, communautaire et privé, consultez les sites Web suivants :

Plus d’informations: Ville de Vancouver, Organismes communautaires, Gouvernement de la Colombie-Britannique, Gouvernement du Canada et Secteur privé et fondations.